Les sculpteurs célèbres en France

sculpteurs célèbres

La sculpture a longtemps été l’apanage de l’Eglise et des princes, et ce n’est qu’au XIXe siècle qu’elle s’est démocratisée. Son essor a été considérablement  facilité par de nombreuses commandes publiques au moment de l’Empire et la République. Aujourd’hui, les œuvres de sculpture sont exposées dans toutes les galeries d’art.

On a longtemps distingué le sculpteur qui taille des matériaux solides  comme la pierre, bois, ivoire etc. du statuaire qui réalise des originaux ou modèles en terre (argile), plâtre, cire… destinés à être reproduits (par la taille) ou moulés (pour obtenir un bronze). Cependant dans la pratique, la création directe par la taille est rare. Le modelage est le premier geste du sculpteur, lui permettant de libérer son imagination et de créer les formes les plus audacieuses. Le travail de taille ou de moulage est généralement confié à des praticiens, l’artiste pouvant se réserver les travaux de finition. L’art contemporain a introduit de nouveaux matériaux dans l’univers de la sculpture : métaux, résine, matière plastique… et de nouvelles manières de réaliser une œuvre avec notamment l’assemblage et les termes “sculpture” ou “sculpteur “sont même utilisés pour désigner toutes les formes d’expression artistique en trois dimension.

Lorsqu’on évoque le mot sculpture, les noms qui viennent à l’idée immédiatement sont sans doute ceux d’Auguste Rodin et peut-être Camille Claudel. Le maigre rayon “Sculpture” dans les librairies reflète parfaitement cette image car plus de la moitié des ouvrages est consacrée à ces deux artistes sculpteurs phares. Et pourtant, quel siècle fut plus riche en sculpteurs talentueux et en courants artistiques aussi divers comme le 19è et 20è siècle : Carpeaux, Injalbert, Barye, Boucher, Desbois, Larche, Rude, Dalou, Falguière, Cordier, pour ne citer qu’eux car la liste est longue. Ces artistes sculpteurs célèbres constituent de magnifiques exemples et sont représentatifs de leur temps.

Certaines époques furent très marquantes notamment vers 1895 lorsque qu’apparut l’art nouveau dont un représentant majeur fut Raoul Larche (1860-1912). Favorisant l’esthétique, ce sculpteur est destiné à être diffusé largement pour la “masse”. La transition vers le XXe siècle fut empreinte par un abandon des thèmes réalistes, la recherche de l’esthétique et de l’équilibre de la sculpture antique. Sans aucunement chercher à imiter les artistes néo-classiques, les sculpteurs comme François Pompon (1855–1933), Antoine Bourdelle (1861-1929), Aristide Maillol (1861-1944), Charles Despiau (1874-1946), Robert Wlérick (1882-1944) ont simplifié les formes et produit des surfaces dépouillées et de grande régularité.

—————————————–
Pour en savoir plus cliquez ici