La vente des chefs d’œuvre des artistes sculpteurs dans la galerie d’art

artistes sculpteurs

L’achat en galerie d’art d’un chef d’œuvre est un excellent compromis pour assumer un coup de cœur pour une sculpture ou une peinture. C’est également le moyen le plus décontracté car vous avez le temps de réfléchir à l’œuvre que vous convoité, le plaisir de la découverte et du contact humain.

Acheter dans une galerie d’art, c’est aussi le plaisir de rechercher, découvrir, hésiter, dialoguer avec des gens heureux de partager leur passion, sans avoir plus d’obligation que dans un magasin. Alors pourquoi  vous priveriez-vous de ce petit cérémonial, du nécessaire compromis entre le coup de cœur et la rigueur de la raison ? Alors faites vous plaisir et acheter le chef d’œuvre dont vous rêvez depuis si longtemps. Commencez par repérer les galeries les plus intéressantes et les expos qui vous attirent.

En général, une galerie prend une marge brute de 40 à 60% (50% en moyenne) du prix de vente d’une œuvre , selon les engagements pris avec ses artistes, le niveau de ses charges (la mise en scène de certaines vidéos ou installations est chère) et selon la probabilité de vendre, qui dépend du succès de l’artiste et de la “rareté” de sa production face à la demande. Les taxes sont  toujours incluses dans le prix de vente. Compte-tenu du travail fourni, cette marge est normale, et 50% avant frais et charges pour la partie commerciale est une constante en vigueur dans tous les commerces. En effet, sans le travail d’une galerie vous n’auriez peut-être jamais entendu parler de l’artiste qui vous plait. Sans elle, la notoriété d’un artiste ne pourrait pas évoluer et sa cote peu de chance d’augmenter. En plus, le jour où ou vous souhaiterez revendre ou échanger, elle pourra vous aider.

Vous trouvez  le chef d’œuvre convoité un peu cher ? Demandez à la galerie d’art de revoir son prix. Généralement, elles consentent à négocier et peuvent normalement vous accorder 5% à 15% de rabais selon le contexte ou vous proposer des paiements échelonnés en 2 ou 3 fois sans frais. Vous pouvez payer en espèces, ni vu ni connu, pour un meilleur rabais. Peut-être, mais déconseillé car vous cumulez les inconvénients cachés : pas d’assurance faute de certificat, aucun recours en cas de vol ou de faux… et si dans 10 ans la cote de l’artiste est à la hausse, votre œuvre sera plus difficile à vendre car elle n’est pas répertoriée.